Revenir à Autour de l’autisme

Quelques définitions autour de l’autisme

Bonjour à toi !

Voici quelques définitions en rapport avec l’autisme. Cela peut t’aider à y voir plus clair.
Autisme : ( Attention, même dans la communauté autistique, la définition de ce qu’est l’autisme est floue et controversée). Trouble neuro développemental caractérisé par une altération des rapports sociaux, de la communication et du comportement. Les autistes sont aussi hypersensibles au niveau des sens. Ils peuvent avoir de nombreux troubles Dys, être surdoués, sujets à la prosopagnosie (problème de reconnaissance de visage), être hyposensibles à certains sens comme à la chaleur, ect… Ils ont également des intérêts spécifiques sujets qui les passionnent au point qu’ils peuvent en oublier de manger ou de dormir. Chaque personne autiste est différente. Il y a autant de formes d’autismes que de personnes autistes. Cependant contrairement aux idées reçues, l’autisme n’est pas une maladie ou une psychose, ne se guérit pas, et les génies autistes sont tout aussi rare que les génies non autistes. Tous les autistes ne sont pas Rain-Man. (d’ailleurs, après sa mort, suite à une autopsie, il s’est avéré que Rain-Man n’était pas autiste.)
Alliste : Personnes non autistes. Qu’elles soient NA ou non.
Dyslexie : Trouble Dys de l’identification écrite dépendant de troubles cognitifs fondamentaux d’origine majoritairement constitutionnelle. Il existe trois types de troubles du langage écrit : lexical, phonologique, et dysorthographique.Une personne dyslexique est généralement dysorthographique et donc incapable d’écrire sans faire de faute. Ce qui entraine des situations compliquées comme lors de la rédaction de CV ou de lettre de motivation.
Dyspraxie : Troubles Dys de la planification motrice consécutif à un dysfonctionnement lors de l’intégration sensorielle qui prend la forme de coordination pauvre. Difficulté ou impossibilité de travailler en double tâche, les gestes s’automatisent mal ou ne s’automatisent pas. Plus d’information sur les différentes formes de dyspraxies ici
Neuroatypique : Terme utilisé par la communauté autistique pour désigner les personnes autistes. Aujourd’hui, ce mot désigne toute personne dont le fonctionnement neurologique ne correspond pas à la norme dominante. Sont également considérés comme Neuroatypiques, les personnes ayant un trouble Dys, étant surdouées ou haut potentiel, et tout autre particularité du même ordre. C’est l’opposé des NTs. Abrégé par NA.
Neurotypique : Terme utilisé par la communauté autistique pour désigner toute personne non autiste. Aujourd’hui, ce mot désigne toute personne sans différence neurologique. Abrégé par NT.
Psychanalyse : Méthode psychiatrique inventée par S. Freud, investigateur du psychisme profond et de l’inconscient. Cette méthode prédomine en France. Cependant elle ne fonctionne pas sur les personnes NAs et elle est d’ailleurs non recommandée par la HAS. Elles sont nées comme ça.
Psychophobie : Forme de discrimination faite aux personnes atteintes de trouble psychologique et/ou d’un fonctionnement psychique divergent. Les principales victimes de psychophobie restent les Nas.
TCA ou Troubles du Comportement Alimentaire : Les troubles du comportement alimentaire désignent tout comportement ou pratique alimentaire ayant un impact important sur la santé physique et psychologique de la personne.  On parle alors de maladie. Les plus connus sont l’anorexie, l’hyperphagie et la boulimie.
TDAH : Abréviation pour Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité. Ce trouble est héréditaire et trouve ses origines dans  des anomalies du développement du cerveau, malgré tout, il n’entraine pas et n’est pas lié à une quelconque déficience intellectuelle. Les personnes vivant avec un TDAH ont des difficultés d’attention, et/ou d’impulsivité, et/ou d’hyperactivité entrainant des difficultés au niveau social et dans son entourage. Le TDAH est associé dans la famille des troubles des apprentissages au même titre que les troubles Dys. Plus d’informations ici .
Trisomie 21 : Anomalie chromosomique congénitale provoquée par la présence d’un chromosome surnuméraire pour la 21 ème paire. Contrairement aux idées reçues, le QI d’une personne trisomique peut aller de déficient à totalement normal. En effet, les tests de QI ne leur sont pas adaptés. Ce qui ne veut pas dire qu’elles sont stupides. Il est également possible qu’elles aient une vie autonome, comme n’importe quelle autre personne. A part cas exceptionnel (1 à 10% des trisomiques),  L’autisme et la trisomie, malgré quelques points communs, n’ont rien à voir l’un avec l’autre, ( à part peut être pour ce qui est des préjugés complètement infondés.) Plus d’informations concernant la trisomie associé à l’autisme ici .
Troubles Dys : Troubles des apprentissages sans déficience intellectuelle. Les plus connus sont la dyslexie, la dyspraxie et la dysphasie.
Validisme : Forme de discrimination, de préjugé, ou de traitement défavorable envers des personnes handicapées, quelque soit leur handicap. Le validisme peut être fait consciemment comme involontairement.
 
Angie

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.