Revenir à Autour de l’autisme

Lettre aux Trolls et NT bien pensants de la toile.

I have a dream :3

J’ai récemment écrit un article sur les SJW « auto-diag » dans lequel j’ai pris position, je vous invite à le lire si ce n’est déjà fait, et je vais revenir sur un point:

« Les « valides », comme vous dites, ne sont pas des nazis et ne nous font pas la guerre, au contraire même, beaucoup se battent pour nous et beaucoup nous diagnostiquent . ».

Il me paraît essentiel de préciser que je parlais ici des « valides » (mot que je n’emploie jamais personnellement) et surtout des « NT » (neurotypiques), dans la vie de tous les jours, IRL, sur le terrain, les médecins, les éducs, les gens dans certaines assos, mais pas du tout de tous ces « NT » trollesques qui nous tournent autour sur Twitter et la toile en général, et qui semblent avoir à coeur de s’acharner sur certaines populations, dont ils ne savent pas grand chose, mais pour qui ils se permettent un peu trop de répandre leurs « opinions », « règles du bon ou mauvais autiste selon eux même », « préjugés non scientifique », « psychologies de comptoir » (mais pas celui du PMU, celui du fond de la cours où on te vend tes chocolatines à la récré) …etc…  🙂

Si tu vois de qui je parle, tu peux sortir les pop-corn ou les chips, et si tu te sens visé en lisant, c’est parfait, je vais maintenant m’adresser à toi! (Tu peux également sortir les pop-corn, mais je ne serai en rien responsable d’un éventuel étouffement 🙂 )!

Alors toi, qui te permets, souvent sous prétexte d’avoir un ami autiste ou un cousin « gravement » autiste dans ta famille (ce que tu dis et qu’on n’est pas obligé de croire), de parler de nous, comme si nous étions des embryons incapables de nous exprimer de quelque manière que ce soit, d’affirmer des choses qui ne sortent que de ton esprit de NT fermé sur son petit mode de pensée qu’il croit logique et parfaitement légitime…

Tu n’es pas légitime pour parler d’autisme si tu ne l’es pas toi même, tu n’as pas à avoir d’opinion sur l’autisme puisque l’autisme n’est pas une mode ou un débat mais une condition neurologique multifactorielle, que tu ne peux logiquement pas connaître ou ressentir, étant donné que tu n’es pas, non pas « concerné » par l’autisme, mais pas autiste…
Tu peux te sentir concerné, c’est le cas de tas de neurotypiques, et avoir envie d’apprendre des choses sur le sujet, ou de te renseigner parce que tu voudrais aider ou mieux comprendre un autiste de ton entourage, mais tu ne peux pas affirmer quoi que ce soit de grotesque dans l’unique but de te donner raison sur le net (en trollant des SJW auto-diag par exemple) en t’improvisant « expert twittesque » que tu n’es et ne seras jamais ni sur le net, ni IRL.

J’ai horreur des mauvais parallèles mais je risque d’en faire quelques uns quand même, afin d’illustrer un peu ma parole et de contrer tes « ragots » sur nous.

Quand tu dis que « les vrais autistes ne disent pas être autiste » parce qu’ils ont « honte » et qu' »ils souhaitent le cacher », pour justifier un cyber-acharnement contre un « auto-diag » que tu ne connais pas… je te lis espèce de crétin, et je vais rester polie dans l’article, mais si tu me croises, y’a des chances que je sois moins correcte avec toi, parce que je n’aime pas les crétins qui parlent à ma place et à la place de tous les autistes en général, et la fée émotions a loupé mon berceau, donc compte pas trop sur moi pour me « mettre à ta place » de neuroformaté que je ne serai jamais.
Sache bien qu’on n’a pas à s’excuser d’être autiste, enfonce te le bien où tu veux! Est-ce que si demain tu perds une jambe, tu devras le cacher? Non… Si tu es performant dans un sport et qu’on met en avant le fait qu’il te manque une jambe pour valoriser ta réussite, ça va te déranger? Non…  (J’avais averti que mes parallèles seraient mauvais ^^ ).
Ben tu vois moi, mon autisme, je te le mets dans la gueule, sans honte et même avec une certaine fierté oui… Tu arrives à faire douter certains autistes, mais pas moi, je me fous de tes normes et des règles que tu inventes pour protéger ton espace étriqué normatif plein de « biais cognitifs » que tu ne sais pas gérer comme tu te poses de mauvaises questions, t’occupes de mauvais problèmes et passes ton temps à parler à la place des autres au lieu de devenir quelqu’un toi même!

Pourquoi devrai-je avoir honte d’avoir un cerveau qui fonctionne différemment du tien? Pourquoi devrai-je me sentir inférieure à toi qui n’es pas foutu de t’adapter comme moi j’ai été capable de le faire tout au long de mon parcours stp? Pourquoi devrai-je avoir honte d’avoir accumulé des connaissances que tu n’auras jamais parce que t’es pas foutu de fonctionner comme moi je le fais quand je veux apprendre des choses? Je pourrai m’étaler, je vais éviter quand même parce que tu vas croire que tous les autistes fonctionnent comme moi, alors que c’est faux, on est tous différents, la vie nous façonne différemment également, et malheureusement les gens comme toi, qui tiennent des propos pourris sur l’autisme, arrivent à faire croire aux plus jeunes ou fragiles, qu’ils doivent se cacher et avoir honte! Or les gens comme toi ne sont personne dans la vie d’un autiste, les gens comme toi devraient se cacher et avoir honte, les gens comme toi, quand ils me parlent, je décroche en 5 minutes, non pas parce que je suis handicapée, mais parce que mon cerveau se préserve des abrutis et que j’ai une fonction automatique intégrée que tu n’as pas 🙂 .

Je ne fais que chercher où je devrai avoir honte d’être née comme je suis née… Je ne trouve pas, c’est bizarre non? Peut être que ce que tu affirmes est faux, peut être que tu as une peur primaire de l’autisme que tu ne comprends pas, et d’ailleurs dés qu’on te pointe un « truc » qui pourrait avoir des facultés que tu n’as pas, ta peur primaire revient prendre le contrôle de tous tes biais cognitifs tellement en biais qu’ils vont bien finir par se casser la gueule?
Je cherche vraiment en quoi ne pas dire que je suis autiste pourrait rendre ta vie meilleure… Je ne trouve pas. En fait le dire, le nommer, ça permet aux gens de nous comprendre, c’est important qu’on soit compris, les NT ne sont pas les seuls à avoir le droit de vivre dans des conditions qui leur soient favorables. Si ça te gêne c’est que c’est toi qui as un problème, tu peux aller en parler à un psy, à ta maman, à moi, c’est comme tu veux, mais fous la paix aux gens avec tes pensées nocives stp!

Quand tu dis que les autistes veulent vivre « comme tout le monde », c’est vrai, mais je vais t’expliquer un trucVivre comme tout le monde, ça veut dire vivre de son travail quand on peut travailler, être autonome, indépendant, avoir son appartement, ses loisirs, des amis (ou pas), avoir une sexualité, savoir se débrouiller tout seul dans la vie … ça ne veut pas dire « vivre comme le troll du net » et être « neurotypique », ça ne veut pas dire qu’on veuille devenir comme vous. Alors y’en a peut être certains qui auraient préféré être NT, je ne peux pas m’exprimer à leur place et j’ai vraiment de la peine pour eux, mais y’en a beaucoup qui ne veulent absolument pas vous ressembler, rêve pas, t’as vu l’état de tes neurones sérieusement? Tu passes ta vie à attaquer des gens que tu ne connais pas sur des sujets que tu ne maîtrises pas et tu oses distribuer des bons points aux gens: « toi bon autiste honteux », « toi pas bon autiste qui se la pète », alors que tu n’es pas autiste 😮

Tu veux imposer des règles sur le net en plus de ça?
J’en profite pour t’avertir que la règle 47 et 66 te guettent et que la 71 et le 72 n’ont pas été écrites pour les chiens, mais pour les chats… et je t’invite à méditer sur toutes ces règles où nulle part il n’est question des autistes- à moins que nous soyons les Anonymous, ce qui reste très possible en fait… (Pour ceux qui louchent actuellement en se demandant si je ne vis pas dans un monde parallèle u_u : The Rules Of The Internet).

Voilà, je ne vais pas reprendre tous les propos stupides et sans intérêt que tu te permets de vomir sur la toile en te croyant légitime, j’ai repris ceux qui reviennent un peu trop souvent et j’ai la flemme de faire un livre sur toi, cela dit, je voulais te remettre à ta place un petit peu, tu peux maintenant t’assoir juste à côté des auto-diag qui ne veulent pas se faire diag, leur donner la main, leur faire des bisous et me détester autant qu’eux… Moi l’autiste THPI, fière de l’être, de ne pas vous ressembler, incompatible avec vos modes de pensées, et dont tu ne comprendras jamais le fonctionnement tant il est complexe pour un être aussi simpliste que toi! 😉

Je mange ta honte à la cuillère et je la transforme en force et en énergie que j’envoie à tous les autistes 😉

(Just_autist).

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.