Revenir à Bien-être

Appel aux professionnels de santé à communiquer entre eux…

Un petit article qui me semble très important pour les autistes, mais également pour tous les publics concernés par un suivi en psychiatrie/ psychologie, et même pour des rdv ponctuels.
Je voudrai attirer particulièrement l’attention des parents d’enfants suivis (en libéral ou CMP), mais aussi et surtout, des psychiatres, qui sont, rappelons le, des médecins avant d’être spécialisés dans leur domaine.

C’est lors d’une visite chez mon médecin généraliste, qui m’a soutenue tout au long de nos diagnostics, à ma fille et moi, que j’ai pris conscience du problème… Ou plutôt, mon médecin m’a fait part de ce problème, le manque de communication entre les psychiatres (surtout les pédopsychiatres, m’a-t-elle confiée) et les médecins généralistes.

Je ne m’en étais pas rendue compte avant ça, puisque je fais des rapports réguliers sur tout ce qui est mis en place pour ma fille et moi (et quand je dis rapport, je n’exagère pas ). Je fais vraiment confiance à ma toubib, je l’estime beaucoup, pour moi, elle est la garante de nos santés, je place nos vies entre ses mains, et elle m’a démontrée des tas de fois que j’avais totalement raison de le faire, en tant que médecin, elle a également un rôle de protecteur et je la vois un peu également comme quelqu’un avec qui je peux échanger et confronter les découvertes que je fais. Elle est assez objective sur les confrères également, et m’a parfois réconfortée après que j’ai eu à faire avec un spécialiste désagréable. Je vous souhaite vraiment ce genre de rapport avec vos médecins.

Et donc, je reviens à cette histoire de manque de communication!

Alors que je faisais mon rapport à notre toubib, sur les choses mises en place post diag CRA pour moi et l’évolution des prises en charge de Fille, avec notamment la prise de mélatonine prescrite par la pédopsychiatrece notamment n’est pas anodin, les psychiatres peuvent prescrire, et rien que parce qu’ils ont ce pouvoir, le médecin généraliste doit être tenu au courant. Je ne pense pas avoir besoin de m’étaler plus que ça, il suffit de dire “interaction médicamenteuses”, “effets indésirables” et de rappeler qu’en cas de problèmes urgents, c’est votre médecin que vous allez voir, pas le psychiatre avec qui vous avez rdv tous les deux mois une idée me traverse l’esprit et je demande à ma toubib si elle veut que je demande à la pédopsy de lui faire un courrier afin qu’elle lui explique un petit peu la situation de ma fille et ce qu’elle met en place pour l’aider. (ça reste un exercice difficile pour moi, je peux oublier de dire une chose importante).

C’est là que j’apprends que jamais les pédopsychiatres ne font de mots aux généralistes, ce qui est très dommage, parce que si je suis très transparente, la plupart des gens ne le sont pas, et elle apprend parfois par hasard qu’un enfant est suivi depuis des années par une structure, or le savoir peut aider le médecin, et à soigner correctement, et à protéger son patient.
On ne peut pas séparer la partie psych et la médecine générale, l’un ne peut pas fonctionner correctement sans l’autre. Je ne comprends pas les parents qui ne font pas le lien, je ne comprends pas que les psychiatres ne fassent pas d’office un petit courrier au médecin traitant, afin de le tenir informé de ce qu’ils entreprennent avec les patients… Je ne comprends pas ces comportements, par contre, je comprends très bien l’intérêt à ce que ça change, et ma toubib pense que ça doit changer également, nous avons donc convenu que j’en parlerai à la pédopsych, et que j’alerterai les autistes et parents d’enfants autistes là dessus.

La communication entre les gens qui nous suivent/aident est importante, on le sait, les généralistes ne doivent en aucun cas être exclus de ces suivis, ils sont ceux qui détiennent les dossiers médicaux et ceux qui interviennent le plus en cas de problèmes de santé, et comme vous avez pu le lire dans de précédents articles, nous avons des problèmes de santé particuliers parfois “communs” dans notre situation (sommeil, troubles digestifs…). Le médecin généraliste est donc un partenaire important dans les prises en charge.

Un simple petit mot, demandé par la famille au psychiatre, pour le médecin traitant, pourrait peut-être être le commencement vers une communication entre ces deux acteurs de santé. S’il leur manque un pont, créons le! On n’est plus à ça près, pas vrai les guerrier(e)s?

Salutations à tous les chevaliers de la cuillère!

———————————————————————————————————————

Mise à jour de l’article après rencontre avec une pédopsychiatre.

Lors d’une visite chez une pédopsychiatre donc, j’ai soumis le problème de communication entre le généraliste et la psychiatrie. Et j’ai eu une réponse honnête de la part de la spécialiste…

« Je n’ai pas le temps, je sais, c’est vrai, mais je n’ai vraiment pas de temps pour ça »… Il faut rappeler que la psychiatrie est débordée, chez les enfants également, que le manque de moyen et de personnel (ce à quoi je n’avais pas pensé en écrivant mon article) n’aide pas, et que même si la psychiatre reconnaît que ce serait mieux d’entretenir une communication, et bien elle ne le peut pas.

En cas de médication importante, cette pédopsychiatre envoie un courrier au médecin traitant, mais uniquement à cette occasion. Sinon, le reste du temps, et pour des traitements tels que la mélatonine, la pédopsychiatre compte sur les parents pour faire le lien. Je lui ai rapidement expliquée que mon médecin m’a racontée que la plupart des parents ne font aucun lien, et qu’elle apprend par hasard que ses petits patients ont un suivi… La pédopsychiatre a entendu, je ne sais pas ce qu’elle en fera, mais je lui ai suggéré qu’il faudrait peut être préciser ceci aux parents, que c’est à eux de faire le lien avec le généraliste de l’enfant…

Pas sûr que cette réponse enchante ma toubib ^^’

Si nous ne pouvons pas construire de pont, soyons le pont donc :p

Salutations Bis! 😉  (just_autist).

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.